Menu Fermer

Business plan : une arme fatale pour étudier la faisabilité de votre projet

BUSINESS PLAN

Accompagner nos clients en tant qu’expert-comptable pour mettre en oeuvre un business plan constitue une étape primordiale pour connaître les perspectives d’évolution de nos clients et fiabiliser un bon déclenchement de leurs activités, et ce même avant la création. En effet, si vous prévoyez de créer une entreprise, sachez que l’élaboration d’un business plan constitue une étape absolument indispensable pour la réussite de votre projet.

Il permet donc :

  • d’approfondir un projet tout au long de sa conception ;
  • de juger de sa faisabilité ;
  • de suivre une trajectoire réaliste de son évolution (élaboration de prévisions
    basées sur des hypothèses plausibles).

Les exemples les plus courants sont :

  • Création d’une entreprise en zone franche lors de la demande d’étude du dossier visant l’octroi de l’agrément ;
  • Création d’une holding offshore : CFC ;
  • Recherche d’une optimisation fiscale ;
  • Exigence par vos banques lors de l’octroi d’un crédit ;
  • Exigence par vos fournisseurs lors d’obtention des conditions avantageuses de paiement.

Votre demande a beaucoup plus de chances d’obtenir une suite favorable si l’investisseur présente un business plan démontrant qu’il a réfléchi à son projet et qu’il s’est assuré de sa viabilité. 

Comment concrétiser un projet ?

1. le projet

PLAN AFFAIRES

1.1. Présentation du projet : avoir une vision précise de l’investissement et connaitre son marché, son produit et l’adapter à l’environnement.

  • Description de l’activité,
  • Description du projet,
  • Construction du projet : rachat ou création ?
  • Localisation de l’activité

1.2. Le porteur du projet : savoir-faire, forces et faiblesses.

  • Rôle dans le projet : Salarié ? Gérant ?
  • Statut au sein du projet,
  • Formations en rapport avec le projet,
  • Expériences en lien avec le projet

1.3. La structure d’un point de vue juridique, fiscal et social : optimiser mes dépenses, c’est l’affaire de mon expert-comptable.

  • Structure juridique envisagée : SARL, SARL AU, SA, personnes physiques,…
  • Aspects fiscaux de la société : IS, IR, TVA, RAS, Dividendes, conventions,…
  • Aspects sociaux de la société : Insertion, Anapec, CNSS, assurance,…
  • et identifier les contraintes économiques.

1.4. La situation et le marché : quels sont vos produits ? et quelle place sur le marché espérez-vous occuper d’ici 3 ans ?

  • Situation géographique de la société et/ou des produits ou services proposés,
  • Atouts des produits / services,
  • Atouts face à la concurrence,
  • Atouts vis-à-vis des clients…

2. les moyens mis en œuvre : quels sont les investissements à prévoir ?

Répertorier les coûts importants à engager avant le démarrage de l’activité puis pour les 3 années suivantes.

  • Achat d’un fonds de commerce,
  • Agencements (meubles, décoration, travaux…),
  • Enseigne,
  • Terrain
  • Construction
  • Matériel et outillage,
  • Agencement et ameublement

3. les financements : combien coûtera-t-il mon projet ? faisabilité satisfaisante ?

Montant et durée des apports : chiffrer ses besoins de financement.

  • de la banque,
  • des associés (capital ou compte courant),
  • d’autres organismes

Ces financements sont à envisager sur 3 ans.

4. Les moyens humains nécessaires au bon déroulement de votre projet

  • Nombre de salariés,
  • Caractéristiques des contrats (Contrat d’insertion ANAPEC ; Tahfiz ; CDI, …)
  • Montant des salaires,
  • Montant des cotisations salariales et patronales,
  • Evolution des salaires d’une année à l’autre

Ces moyens humains sont à envisager sur 3 ans.

5. Les ventes et les charges :  vos prévisions de chiffre d’affaires et de dépenses de toute nature

Cela revient à construire un compte de résultat. Parmi les charges les plus communes que l’on retrouve d’une société à une autre :

  • Eau,
  • Gaz,
  • Electricité,
  • Publicité,
  • Assurance,
  • Loyer,
  • Frais postaux,
  • Honoraires,
  • Taxes diverses…

Comment élaborer un business plan efficace ?

  • Méthodologie en 3 phases :  Diagnostic (analyser lié à un effort intellectuel) => Modulation (accepter lié à un effort émotionnel) => Elaboration (s’adapter lié à une posture d’utilité).
  • Principaux documents : prévisionnel sur 3 ans ou 5 ans selon la demande, mais il est préférable sur 3 ans.
    • L’évolution du chiffre d’affaires
    • Le détail des Investissements
    • Le compte des résultats
    • Le tableau des flux
    • Le bilan montrant le patrimoine prévisionnel de l’entreprise.

Quels sont les indicateurs clés à mettre en avant ?

  • Le besoin total de trésorerie pour lequel est sollicité un financement
  • La nature des coûts / investissements qui seront financés
  • Temps nécessaire pour atteindre le point mort
  • La courbe de progression du CA / Le CA cible à horizon 3 ans
  • « Cash burn »
  • Les éventuels tours de table additionnels à prévoir
  • Des scenarios alternatifs (retard au démarrage, charges ou investissements plus importants)

L’objectif :  faire coïncider avec le projet entrepreneurial pour obtenir la confiance d’un investisseur

Nous vous conseillons d’anticiper la rédaction en faisant une présentation brève de votre projet par vos-même et en allant à la rencontre de différentes personnes, faites des recherches, autant sur internet qu’en dehors de votre laptop. Nous allons bien sûr vous assistez dans toute démarche d’élaboration d’un business plan afin qu’il soit plus proche de la réalité.

 

Otman AAFIR

Expert-comptable DPLE

Consultant

Commissaire aux comptes

Commissaire à la fusion

Commissaire aux apports

Avenue de Fes

90000 Tanger – Maroc

+212 6 61 47 35 42

http://www.aafir.ma/

 

 

Related Posts