La loi vise à apporter des simplifications et améliorations aux procédures administratives, entrée définitivement en vigueur le 1er avril 2021.

Principaux apports de la loi no 55-19 :

– l’interdiction de demander à l’usager la légalisation de signature des documents composant le dossier de demande;

– l’encadrement du traitement et délivrance des décisions administratives dans des délais maximums (60 jours/30 jours pour traitement des dossiers d’investissement);

– la délivrance d’un récépissé à l’usager suite au dépôt de la demande de décision administrative;

– l’instauration du droit de recours administratif en cas de réponse défavorable de l’administration;

– l’interdiction de demander à l’usager de fournir des documents à caractère public ne le concernant pas personnellement;

– la digitalisation des procédures administratives;

– l’instauration du principe du silence de l’administration qui vaut acceptation;

– l’échange de données et documents entre administrations publiques, et ce dans le respect des textes législatifs et règlementaires relatifs à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel.

Certified Chartered Accountant DPLE – Expert-comptable

Statuary Auditor – Commissaire aux comptes

Fes Avenue, Angle Ibn Toufail
Tangier, Morocco, 90000.
info@aafir.ma
Website: www.aafir.ma